Expositions

Révélations

Dessins à l'encre de Chine -
du 31 octobre au 25 novembre 2022

Si, comme l’affirme la cinéaste et essayiste américaine Susan Sontag, « le peintre construit, le photographe révèle », les dessins de Jeansé devraient être abordés comme un travail photographique à proprement parler.

C’est auprès de l’artiste Bobol – qu’il rencontre au hasard d’un voyage en Thaïlande – que Jeansé découvre la technique des petits points qu’il ne cessera dès lors d’élaborer à sa manière.

Las de la surenchère technologique et se voulant résolument à contre courant de celle-ci, c’est à l’encre de chine et à la pointe du stylo qu’il se plaît à révéler ses images en s’ingéniant à reproduire fidèlement les noirs et les nuances de gris. Il en résulte des images poétiques dans lesquelles le regard se perd dans la multitude parfois frénétique de traits et de points qui tentent de n’omettre aucun détail.

Ça commence toujours par une photo ; le dessin est sa révélation. Il se fait patiemment, à la main, comme avant. Des portraits d’enfants, de rencontres, d’animaux, des paysages, des lieux visités et des moments passés, voire de banales photos de vacances… Un journal de vie, forcément intimiste, pour marquer le temps, pour tracer le chemin, qui souhaite rendre à l’image sa valeur intrinsèque en se contentant de restituer la beauté de ce qui est regardé par cet art du point subtilement dosé.
D’apparence faussement simpliste, ce minutieux travail de patience n’a pour autant rien de mécanique, c’est aussi un véritable numéro d’équilibriste où l’artiste, travaillant sans filet bien que tout en nuance, n’est jamais à l’abri de l’erreur de dosage, du petit point de trop.

Assaillis de toutes parts par la facilité qu’offrent aujourd’hui les techniques modernes du traitement de l’image – dont on peut mesurer à chaque instant la fatigante profusion – les dessins de Jeansé s’inscrivent en résistance tout en en appelant à la nécessité d’une révolution. Telle une invitation à faire fi de tout cela en nous enjoignant de reprendre la main, de reprendre le temps, de regarder ailleurs, cette approche artistique tend à nous démontrer que, graphiquement parlant, rien ne surpassera, dans l’art de révéler, la force ni le charme d’un simple point noir posé sur un fond blanc.



Découvrez la vidéo de présentation de l’exposition – Réalisation : TéléGuéretVision

Étiquettes : , ,


© 2022 La Quincaillerie - Mentions légales