Événements

Alexis Choplain – (Petite) Tempête Dans Un Verre d’Eau

L’installation présentée est un extrait de Tempête Dans Un Verre d’Eau, un projet développé actuellement à la Métive du Moutier d’Ahun.*


Artiste français pour le moment installé à la Métive, Alexis Choplain expérimente des formes hybrides mêlant le son, l’électronique et l’hydraulique. Pilotés par des circuits conçus à partir de schémas trouvés sur les plateformes open source et DIY en ligne, les installations qu’il propose révèlent des chorégraphies aquatiques, où des filets d’eau suspendus dans l’espace ondulent au gré d’accidents électroniques : Sa démarche, ancrée dans l’expérimentation consiste à produire un flux chaotique qu’il tente de dégager de la précarité de ses structures : Attaché aux systèmes analogiques, Il laisse l’ensemble de ses composants à nu, prolonge les connections et dilate les circuits jusqu’à rendre leurs fonctionnements instables, comme si l’appareillage électrique s’échappait de son boîtier pour déroger à sa fonction initiale. Cette liberté accordée aux machines est ensuite augmentée par les connections hasardeuses qui les lient, de manière à les laisser performer en autonomie dans l’environnement produit. Ses multiples expérimentations, majoritairement vouées à l’échec, demeurent pour lui son principal moteur de création.


À l’heure où les technologies numériques déploient des possibilités de plus en plus vertigineuses, Alexis Choplain souligne la vulnérabilité de ces écosystèmes, à un niveau d’instabilité qui arrache la machine à son statut d’objet que l’on souhaiterait à tout prix infaillible. Car ce qui donne sa force au dispositif, c’est bien la fragilité sous-jacente à l’œuvre, dont les formes sont aussi variées qu’incertaines

; l’état d’équilibre soudain qui permet l’apparition de phénomènes autonomes, aléatoires, parfois incontrôlables – et le risque permanent que tout s’effondre. L’œuvre émerge ainsi des conditions intrinsèques à son processus de création, où l’accident fait naître une idée, dessine un nouveau chemin… “

Véronique Béland


*Cette résidence est soutenue par une action du contrat de filière arts plastiques et visuels Nouvelle-Aquitaine et en partenariat avec Rurart, le Lieu Multiple, et la Quincaillerie.


© 2019 La Quincaillerie - Mentions légales