Actualité

Journées d’échanges d’expériences pour les projets de coopération Leader

« Le coworking comme outil de développement territorial » - 5 et 6 octobre 2017 – Mora d’Ebre (Tarragone – Espagne)

Organisées par le Réseau Rural Espagnol et les porteurs du projet de coopération inter-territorial « Cowocat Rural », ces deux journées d’échanges avaient pour objectif de rassembler des GAL autour de la thématique du coworking comme outil de développement territorial. Ainsi, 11 GAL espagnols et le GAL pays de Guéret se sont rencontrés dans la Province de Tarragone, au sud de la Catalogne.

Le projet Cowocat Rural

Cowocat Rural est un projet de coopération inter-territoriale qui a rassemblé 10 GAL catalans et dont l’objectif était, d’une part, de créer et de développer un réseau d’espaces de coworking, et d’autre part, de promouvoir cette nouvelle façon de travailler dans les zones rurales.

Parmi les actions du projet, on notera notamment :
– La création d’une base de données rassemblant l’ensemble des espaces de coworking, publics et privés, présents sur les territoires participants au projet ;
– La création d’une plate-forme rassemblant et présentant l’ensemble des coworkers afin d’encourager et de faciliter la mise en réseau et le développement de projets collaboratifs ;
– La formation des animateurs d’espaces de coworking ;
– L’organisation de rencontres entre coworkers ruraux et citadins afin d’encourager le développement de projets communs.

Ce projet a permis de créer 14 espaces de coworking entre 2014 et 2016. Il a aussi permis de mettre en relation 130 professionnels à travers le réseau des espaces de coworking.
De manière plus générale, de ce projet découle :
– Une forte expérience sur la mise en réseau des espaces de coworking ;
– Une capitalisation des connaissances sur l’organisation et le fonctionnement des espaces de coworking ;
– Une valorisation des espaces de coworking et des coworkers.


Enseignements de ces journées d’échanges :
– Une définition partagée du coworking : ni télétravail, ni espaces de travail partagés, ni pépinières d’entreprises, mais bel et bien espaces de travail collaboratif et en réseau.
– L’animateur de l’espace de coworking est considéré comme incontournable et ayant un rôle moteur dans l’animation de la communauté de coworkers et leur mise en réseau.
– Fonctionnement intéressant : les animateurs des espaces publics de coworking sont rémunérés sur un temps partiel par les municipalités, le reste du temps permettant une activité professionnelle propre.
– Dans une région rurale qui a connu une forte désindustrialisation, les espaces de coworking sont considérés comme de véritables leviers de développement local en ce qu’ils permettent de maintenir la population et d’attirer de nouveaux habitants. Cette population permet de créer de la valeur économique sur le territoire, à la fois grâce à l’activité professionnelle et la consommation des produits et services locaux.
– Une approche des espaces de coworking essentiellement axée sur entrepreneuriat, la dimension professionnelle, le développement économique. Les espaces de coworking sont avant tout des espaces partagés par des entrepreneurs, des professionnels. Il y a peu d’ouverture sur le social et le culturel. Même, ces deux aspects peuvent être considérés comme venant décrédibiliser le positionnement professionnel de l’espace de coworking.
– Un lien Ville-Campagne assez prégnant, notamment dû à Barcelone (1.6 millions d’habitants). Une volonté d’attirer les citadins à la campagne, de manière temporaire ou permanente. Des formules sont ainsi proposées aux coworkers afin qu’ils puissent avoir accès à plusieurs espaces de coworking ainsi qu’à l’offre touristique des territoires.
– Une action forte engagée avec les Universités : sensibilisation des étudiants au coworking, encouragement à l’entreprenariat, facilité d’accès offerte aux étudiants pour qu’ils travaillent dans les espaces de coworking (mois de location offerts).



Perspectives :
– Poursuite des échanges avec les porteurs du projet Cowocat Rural. Dès cette première rencontre, un échange de pratiques apparaît intéressant : d’un côté, leur expérience sur le coworking et la mise en réseau ; de l’autre, notre expérience des tiers-lieux, espaces qui n’existent pas en Catalogne. Ces échanges pourront être bénéfiques aux partenaires du projet de coopération inter-territoriale (La Smalah et l’Espace Numérique Sud Charente) mais aussi au réseau des tiers-lieux creusois qui est actuellement en cours de création.

En images :
Séance de présentation et de travail à l’espace de coworking « Zona Liquida », espace de coworking public situé au-dessus de la bibliothèque municipale. Depuis que cet espace est installé, la fréquentation de la bibliothèque a considérablement augmenté.

« La Magrana », espace de coworking privé.
Il rassemble une dizaine de coworkers dont les métiers sont affichés en vitrine.


© 2017 La Quincaillerie - Mentions légales